AUX SOURCES DE LA PHOBIE DES VILLES ?

Sans feu ni lieu – Signification biblique de la grande ville. Un livre de Jacques Ellul (1975)

La pandémie a réactivé des réflexes « urbanophobes » et le confinement amené à nous interroger sur les rapports de la ville de pierre, de béton et de bitume à la société qui habite dans ses « murs ». En même temps que la pandémie nous révélait la fragilité du rassemblement des hommes dans la cité, le confinement démontrait par l’absurde la solidarité qui les liait à elle.

Confrontés à ces antinomies, rien de tel que de se replonger dans les mythes qui sont à la source de notre histoire. Croyants ou pas, peu importe, ils sont signifiants. Et au-delà des différences d’interprétations (entre croyants entre eux et entre croyants et athées), c’est un même fond mythique qui permet, non pas d’expliquer mais de comprendre les ressorts d’une urbanité dans toute son ambivalence : caractère de ce qui est urbain à la fois en bien (civilité) et en mal (promiscuité, pollution…).

Lire la suite « AUX SOURCES DE LA PHOBIE DES VILLES ? »

« PALMYRE – L’IRREMPLAÇABLE TRESOR » de Paul Veyne

Le temple de Baal explosé en août 2015
Le temple de Baal, en arrière de l’agora, explosé en août 2015
                                                      Photo Bernard Gagnon / Wikimedia Commons

De l’exécution ciblée des mécréants, l’E. I. est passé à l’assassinat sans discrimination, et aujourd’hui au dynamitage de vestiges archéologiques, comme pour effacer la mémoire des hommes. Marche irrésistible vers l’avènement du règne de Dieu sur terre, sans l’homme ?

Lire la suite « « PALMYRE – L’IRREMPLAÇABLE TRESOR » de Paul Veyne »

VIII – LA PERSPECTIVE HISTORIQUE – 5) L’archéologie urbaine ou les fondations d’un savoir sur la ville, par Stéphane Van Damme (2012)

Hégémonique histoire de la ville, qui laisse dans l’ombre l’histoire des villes, si singulières que celle-ci ne sauraient se laisser absorber par celle-là ! Lois implacables du développement urbain contre construction et affirmation par les villes de leur irréductible identité. Faudrait-il donc considérer que les villes relèvent d’une histoire locale abandonnée aux sociétés savantes et archivistes amateurs, sans pour autant, bien sûr, dénier tout le mérite qui leur revient ? Au-delà de l’histoire, c’est donc l’historiographie qu’il faut interroger. L’ « histoire de l’histoire » des villes peut-elle nous éclairer sur ce qui est au fondement de notre savoir sur la ville : quête des origines, élucidation de la situation présente, fondation du futur ?

Maquette de Rome à l’époque archaïque avec vue sur le Capitole et le Forum – Photo : Dalbera (Wikimedia Commons)

http://creativecommons.org/licenses/by/2.0/deed.en

Lire la suite « VIII – LA PERSPECTIVE HISTORIQUE – 5) L’archéologie urbaine ou les fondations d’un savoir sur la ville, par Stéphane Van Damme (2012) »

VIII – LA PERSPECTIVE HISTORIQUE – 4) Par delà le culturalisme : « La ville qui vient » de Marcel Hénaff (2008)

La place du Général de Gaulle, ou Grand Place, à Lille (Nord). Photo Wikimedia : Velvet. 3.0 Unported2.5 Generic2.0 Generic and 1.0 Generic license.

Lire la suite « VIII – LA PERSPECTIVE HISTORIQUE – 4) Par delà le culturalisme : « La ville qui vient » de Marcel Hénaff (2008) »

VIII – LA PERSPECTIVE HISTORIQUE – 1) La ville comme idéal-type de Max Weber (1921)

La sociologie, la psychosociologie, l’ethnologie reconstruisent leur objet pour mieux l’appréhender, que ce soit de l’intérieur ou de l’extérieur, sans pouvoir échapper aux biais de la subjectivité.

Il y aurait pourtant deux manières de prendre ses distances avec l’objet : en cantonnant la connaissance dans un cadre temporel et spatial strict. Voyage dans le temps ou l’espace débarrassés des contingences de la subjectivité. C’est la démarche de l’historien et du géographe, chacun avec ses outils d’analyse propres. Mais, sauf à vider le temps et l’espace de tout contenu ne retombe-t-on pas dans les apories de l’objectivité sinon de l’impartialité ?

                                                        Venise, hôpital civil et ancienne Scuola San Marco. Quartier de Castello. – Photo Novo vlf.
 
Lire la suite « VIII – LA PERSPECTIVE HISTORIQUE – 1) La ville comme idéal-type de Max Weber (1921) »