LIMITES A L’UNIFICATION DES REGIMES DE RETRAITE

Vieillards de l’Apocalypse Eglise Saint-Pierre-de-la-Tour d’Aulnay (Saintonge) Photo Rprin / Wikipedia

Les calendes grecques de l’âge de la retraite

Les débats à venir sur réforme des régimes de retraite promettent d’être animés, tellement les gens mettent d’impatience à en accéder aux bénéfices, compensation des années de labeur. 

Seuls paraissent faire exception les hommes de pouvoir, prêts à tout pour s’y maintenir, même contre la volonté du peuple, pour les plus accros. Pourquoi ? Par ambition peut-être, plus sûrement parce que l’exercice du pouvoir n’est jamais qu’une sinécure, par la grâce des délégations de compétences, qu’elles prennent la forme de simples signatures ou de pouvoirs substantiels !

SEMINAIRE ANALYSE ET POLITIQUE DE LA VILLE : Compétitivité économique et valorisation des patrimoines

Les vacances, temps de pose propice au murissement ; il n’en fallait peut-être pas moins pour reprendre le fil de réflexions que l’incendie de Notre-Dame avait placé avant au premier plan de l’actualité, réveillant en nous des valeurs qu’on croyait définitivement pétrifiées dans la pierre, en révélant la vitalité autant que la vulnérabilité.

C’est ainsi que dans le cadre du partenariat entre l’IGU, la FMSH, l’EHESS et le Comité d’Histoire, nous poursuivons la publication des comptes rendus du cycle du séminaire 2018-2019 : « Financiarisation de la ville et liberté du politique ». Il s’agit du troisième et dernier volet de ce cycle après celui de la session du 20 décembre 2018 : « Promotion immobilière et forme urbaine » et celui du 22 mars 2019 : « Investissements privés et services publics« .

Déroulement de la journée

Lire la suite « SEMINAIRE ANALYSE ET POLITIQUE DE LA VILLE : Compétitivité économique et valorisation des patrimoines »

« A L’OMBRE DES JEUNES FILLES EN FLEURS » SOUS UN SOLEIL DE PLOMB

Portrait de Proust par Jacques-Emile Blanche (1892) Source Pimbrils / Wikipedia

Centenaire d’un « Goncourt »

En bonne compagnie, Antoine Compagnon[1], avec son érudition, nous avait déjà invités à passer un été avec Proust, tout en laissant suggérer qu’il n’était pas besoin d’être érudit pour se plonger dans la Recherche.

Lire la suite « « A L’OMBRE DES JEUNES FILLES EN FLEURS » SOUS UN SOLEIL DE PLOMB »

FREMISSEMENTS

Deux peupliers sur le chemin des Collines
Vincent van Gogh / Pixabay

Alors que de la terre monte une touffeur suffocante,
Frénésie bienvenue que celle qui s’empare du feuillage des peupliers,
Dont les rameaux s’élancent à l’assaut du pur azur,
Tout vibrants sous une brise ensorcelante,
Laquelle réveille en nous des désirs assoupis.

Encore faut-il être bien enraciné pour ne pas se retrouver abattu.  


Bien bel été chères lectrices, chers lecteurs, et à septembre le bonheur de vous retrouver pour cheminer ensemble dans la « pensée », qui ne saurait désarmer sans mettre en péril la terre et l’humanité avec.

HONNI SOIT QUI MAL Y PENSE

Moine blanc, assis, lisant (1850-1855) Jean-Baptiste Camille Corot Musée du Louvres / Wikimedia Commons

« Ce que je propose est donc très simple : rien de plus que de penser ce que nous faisons. » (Hannah Arendt – Condition de l’homme moderne)

S’agissant de la capacité de l’intellect, personne ne contestera que nous sommes inégaux. Mais tout inégaux que l’on soit dans l’exercice de la pensée, nous restons néanmoins égaux face au devoir de penser qui nous incombe.

Lire la suite « HONNI SOIT QUI MAL Y PENSE »

LA CANICULE N’AURA PAS FAIT TOMBER LE VOILE

Fête marocaine à Marrakech (1930) Gouache d’Azouaou Mammeri
Photo Jean-Pierre Dalbéra /Flirck

« Tu n’opprimeras pas l’émigré ; vous connaissez vous-même la vie de l’émigré, car vous avez été émigrés au pays d’Egypte. » L’Exode : 23,9 (traduction TOB)

Ce n’est pas le moindre mérite des raisonnements simplistes que d’attirer l’attention, par contraste, sur l’intelligence que recèle la « complexité ».

Lire la suite « LA CANICULE N’AURA PAS FAIT TOMBER LE VOILE »