XVIII – D’UN GHETTO L’AUTRE — 3) Didier Lapeyronnie au cœur du ghetto suburbain

Chers lecteurs

 Le monde des livres du 28 février a rendu compte du Ier tome du livre d’Octave Nitkowski : Le Front national des villes & le Front national des champs. La France perd le Nord. L’auteur y relève que Beaumont, la moitié la plus rurale de l’ensemble constitué par la commune de Hénin-Beaumont, avait totalisé presque 63% de suffrages frontistes au second tour des élections législatives de juin 2012. Ce qui nous incite à revenir sur notre article publié le 15 février, intitulé La votation suisse : Le Rat de ville et le Rat des champs (Intermède 5). On ne mettra jamais trop en garde, ainsi que le fit Guy Burgel dans une libre opinion du Monde daté du 9 mars 2012, contre les conclusions hâtives tirées, par des chercheurs comme Jacques Lévy ou Christophe Guilluy, d’analyses de géographie électorale fondées sur la notion de gradient d’urbanité. Ce qui n’empêche pas, ainsi que nous l’avons fait dans la page citée de notre blog, d’une manière peut-être un peu provocante, de s’interroger sur les rapports ville/campagne aujourd’hui et ses implications politiques, mais en évitant de rabattre l’explication du vote sur des considérants trop exclusivement géographiques ou de lier systématiquement les motivations des électeurs à la localisation de leur résidence. Ce n’est bien évidemment pas parce que l’on fait le constat de certaines tendances ou régularités dans la distribution spatiale des votes que l’on peut en déduire que les opinions des électeurs seraient déterminées par la géographie et se dispenser de s’interroger sur les conséquences sociales de politiques territoriales dominées par des impératifs économiques. Ce constat devrait bien plutôt nous inviter à questionner les politiques en cause comme le font du reste les deux auteurs cités plus haut, mais dont les analyses sont biaisées par des partis pris.

Les élections municipales ne manqueront pas de relancer le débat. C’est aussi dans cette perspective que nous avons refondu, en y apportant quelques compléments puisés dans l’actualité, les deux articles concernant les ouvrages de Ch. Guilluy et J. Lévy, initialement regroupés, soit respectivement : Les nouvelles fractures sociales et territoriales et De la nécessité de réinventer la France (datés des 12 et 13 septembre 2013, dans la série IX – L’espace géographique des villes).


320px-D129-_galère_phénicienne._-_L1-Ch2
Galère phénicienne – Extrait de L’homme et la terre d’Elisée Reclus / Wikimedia Commons

Lire la suite « XVIII – D’UN GHETTO L’AUTRE — 3) Didier Lapeyronnie au cœur du ghetto suburbain »