LIMITES A L’UNIFICATION DES REGIMES DE RETRAITE

Vieillards de l’Apocalypse Eglise Saint-Pierre-de-la-Tour d’Aulnay (Saintonge) Photo Rprin / Wikipedia

Les calendes grecques de l’âge de la retraite

Les débats à venir sur réforme des régimes de retraite promettent d’être animés, tellement les gens mettent d’impatience à en accéder aux bénéfices, compensation des années de labeur. 

Seuls paraissent faire exception les hommes de pouvoir, prêts à tout pour s’y maintenir, même contre la volonté du peuple, pour les plus accros. Pourquoi ? Par ambition peut-être, plus sûrement parce que l’exercice du pouvoir n’est jamais qu’une sinécure, par la grâce des délégations de compétences, qu’elles prennent la forme de simples signatures ou de pouvoirs substantiels !

« A L’OMBRE DES JEUNES FILLES EN FLEURS » SOUS UN SOLEIL DE PLOMB

Portrait de Proust par Jacques-Emile Blanche (1892) Source Pimbrils / Wikipedia

Centenaire d’un « Goncourt »

En bonne compagnie, Antoine Compagnon[1], avec son érudition, nous avait déjà invités à passer un été avec Proust, tout en laissant suggérer qu’il n’était pas besoin d’être érudit pour se plonger dans la Recherche.

Lire la suite « « A L’OMBRE DES JEUNES FILLES EN FLEURS » SOUS UN SOLEIL DE PLOMB »

LA CANICULE N’AURA PAS FAIT TOMBER LE VOILE

Fête marocaine à Marrakech (1930) Gouache d’Azouaou Mammeri
Photo Jean-Pierre Dalbéra /Flirck

« Tu n’opprimeras pas l’émigré ; vous connaissez vous-même la vie de l’émigré, car vous avez été émigrés au pays d’Egypte. » L’Exode : 23,9 (traduction TOB)

Ce n’est pas le moindre mérite des raisonnements simplistes que d’attirer l’attention, par contraste, sur l’intelligence que recèle la « complexité ».

Lire la suite « LA CANICULE N’AURA PAS FAIT TOMBER LE VOILE »

DES DERIVES DU RASSEMBLEMENT NATIONAL AUX EGAREMENTS POLITIQUES DES CATHOLIQUES

Le Rire du 20 mai 1905
Caricature de Charles Léandre
Wikipedia

Le Rassemblement national – héritier du Front suivi du même qualificatif – appréhende d’autant plus l’étranger, l’immigré, qu’il se veut désormais un parti de gouvernement. Il est tellement plus facile de gouverner un  pays ethniquement, voire culturellement,  homogène ! Lire la suite « DES DERIVES DU RASSEMBLEMENT NATIONAL AUX EGAREMENTS POLITIQUES DES CATHOLIQUES »

NOTRE-DAME, MYTHES ET REALITES

Image extraite de l’édition Hugues (1877) des oeuvres de Victor Hugo   Vue de la cathédrale vers 1825
(Flickr)

Ainsi, jusqu’à Gutenberg, l’architecture est l’écriture principale, l’écriture universelle. Ce livre granitique commencé par l’Orient, continué par l’antiquité grecque et romaine, le Moyen-Age en a écrit la dernière page.                                                                                                                                                                                          Victor Hugo – Notre-Dame de Paris

 

Paradoxes d’une torche vivante, bien que de bois, de pierre et de zinc, dans le ciel crépusculaire de Paris.

Les pierres jadis façonnées par la main de l’homme pour la construction de nos édifices avaient pour elles la longévité et l’avantage de lui survivre par-delà les générations. Aujourd’hui, l’homme aurait-il voulu prendre sa revanche en substituant à la pierre le béton, malaxé par les bétonneuses, voué prématurément à la destruction des bulldozers ? Au détriment de la mémoire, inscrite dans la pierre, dont la trace se perd désormais dans nos débauches de constructions toutes plus insignifiantes et précaires les unes que les autres.

Lire la suite « NOTRE-DAME, MYTHES ET REALITES »

METAMORPHOSES DE LA « TRAHISON DES CLERCS »

Photo Olivier Ortelpa / Wikimedia Commons

Le tour de force des « gilets jaunes » n’aura pas été d’avoir dépouillé un président de sa superbe, d’avoir ébranlé un pouvoir insensible à la misère, ni même de lui avoir arraché des concessions sur le pouvoir d’achat, mais d’avoir poussé la dépréciation de la parole jusqu’à rendre certains de nos plus éminents intellectuels honteux de leur culture. Façon sans doute de retourner contre eux le mépris que d’autres, moins culpabilisés, plus décomplexés, sinon cyniques, leur vouent.

Lire la suite « METAMORPHOSES DE LA « TRAHISON DES CLERCS » »