DES ALIENES ET DES VILLES

Minecraft (Pixabay)

Les urbanistes auront noté avec intérêt, du moins ceux qui sont sensibles à la dimension sociale de l’urbain, qu’à Sainte-Anne l’équipe médicale utilisait un logiciel de simulation de la ville pour aider les schizophrènes à sortir de leur enfermement psychologique : « Les premiers résultats montrent une amélioration de l’attention, de la sensation de bien être physique et de la qualité des interactions sociales », commente un psychiatre du service.

La ville contemporaine en libératrice des aliénés, jadis irrémédiablement enfermés dans l’hôpital général.

Aux urbanophobes de tirer les leçons de l’expérience, sans pour autant porter préjudice à l’écologie, dont la ville, d’abord réticente, porte avec un engouement croissant les habits neufs.

Ville d’autant plus désaliénante qu’elle est verte.

 ________________________   

Référence : Le Monde du 24 juin 2015, supplément « Science et Médecine ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s