TEMPS SUBI, HISTOIRE ASSUMEE

Clio
Johannes Moreelse (1602-1634)
National Museum in Warsaw
(Wikimedia Commons)

« Il n’y a pas de sens de l’Histoire mais l’Histoire donne un sens au temps » écrit Jacques Le Goff dans la préface qu’il a donné à Histoire & Civilisations du National Geographic.

Subissant le temps, il nous reste à assumer l’Histoire. A quelle fin ? Gilles Deleuze répond dans un entretien avec Toni Negri de 1990 : « L’histoire désigne seulement l’ensemble des conditions, si récentes soient-elles, dont on se détourne pour “devenir”, c’est-à-dire pour créer quelque chose de nouveau. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s