APHORISMES POUR UN ETE (6): Soif d’absolu

Joan Miro
Hirondelle amour (1933-34)   Photo Mike Steele/Flickr
 "Nous n’avons qu’une ressource avec la mort : faire de l’art avant elle."
René Char – Les dentelles de Montmirail

Il est d’autant plus vain d’attendre de la mort une ouverture sur l’absolu, que l’art, qu’il s’agisse d’assumer son destin selon Camus ou d’y échapper selon Malraux, y pourvoit par-delà la succession des générations, défi à la précarité de l’existence.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s