A QUI LA FAUTE ?

Attendrissant, un peu lourd à balancer de surcroît ! Mieux vaut être viril pour ce faire.

« Balance ton porc ! »

Injonction bien infamante pour nos amis les porcs, qui n’en peuvent mais !
N’est-ce pas, de plus, faire un peu vite fi de la question de l’éducation des petits − et même des grands − garçons, dont les mères, au moins autant que les pères, sont responsables ?

De la délation des porcs à la chasse à l’homme il n’y a qu’un pas et de celle-ci au lynchage des sorcières qu’un second, aussi vite franchi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s